cosibois
 
Entreprise éco-responsable

Cosibois contribue au respect de l'environnement et à la sauvegarde de la planète.

Les ossatures bois de nos maisons ainsi que les poteaux poutre présentent un très bon bilan carbone grâce à notre approvisionnement en bois issu de forêts gérées de façon durable.

 

 
 

Qu’est-ce que la réglementation thermique ?

Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale) et il génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

La facture annuelle de chauffage représente 900 € en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 € pour une maison « basse consommation » à plus de 1 800 € pour une maison mal isolée).

Elle pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages, particulièrement sur les plus modestes. Ces dépenses tendent à augmenter avec la hausse du prix des énergies. Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle de l'Environnement prévoit la mise en oeuvre d’un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments (articles 3 à 6 de la loi « Grenelle 1 » du 3 août 2009).

Depuis la mise en place d’une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle de l'Environnement prévoit de la diviser à nouveau par 3 grâce à une nouvelle réglementation thermique, dite RT 2012.

Pour atteindre cet objectif, le plafond de 50kWhep/(m².an), valeur moyenne du label « bâtiments basse consommation » (BBC), est devenu le seuil de référence. L'objectif  est de parvenir à la mise en place de bâtiments à énergie positive à l'horizon 2020.

 

La réglementation thermique 2012 (RT2012)

La réglementation thermique 2012 (RT2012) (lien vers RT2012), tout comme la RT 2005, exprime des exigences en énergie primaire, à ne pas confondre avec l’énergie finale.

L’énergie finale (kWhEF) est la quantité d’énergie disponible pour l’utilisateur final.

L’énergie primaire (kWhEP) est la consommation nécessaire à la production de cette énergie finale.

La nouvelle réglementation thermique 2012 (RT2012) diminue les pertes.

 
 

Tout sur la maison passive et les critères “Passive house” ou “Passivhaus”

Tout sur la maison passive et les critères “Passive house”

Apprenez les fondements de la maison passive et de la norme Passivhaus (Passive House)

Une maison basse consommation ne ressemble pas nécessairement à une boîte de chaussures ! Les habitations écologiques peuvent répondre aux consommateurs les plus exigeants en matière d’esthétisme.

Qu’est-ce qu’une maison Passivhaus ?

L’habitat passif est une notion désignant un bâtiment dont la consommation énergétique par unité de surface est très faible et idéalement compensée par les apports solaires et les gains internes. Il y a déjà longtemps que des ingénieurs et architectes se sont penchés sur la conception de maisons passives qui utilisent diverses méthodes et technologies pour arriver à diminuer la consommation de chauffage et climatisation d’un bâtiment.

De nombreux exemples de projets expérimentaux se retrouvent dans la littérature;[1] Les problèmes que ceux-ci ont rencontrés en mode d’opération illustrent la difficulté de répondre aux besoins de confort thermique des occupants d’un immeuble sur toute l’année avec un minimum de chauffage ou de climatisation tout en respectant les besoins essentiels d’approvisionnement en air frais de qualité et de rejet de polluants internes.

Ces maisons expérimentales partaient de certains principes bien connus depuis l’antiquité, tels que l’orientation des façades jouissant d’une grande fenestration, de la ventilation naturelle, de l’inertie thermique des matériaux lourds et denses (terre cuite, pierre, brique, adobe, eau…) et la protection contre le soleil en été à l’aide d’ombrage.

Mais une lacune inhérente à la grande majorité des techniques était la fluctuation du climat interne, avec des températures pouvant osciller de 11 à plus de 27 °C, résultant en une perte de confort et de jouissance pour les occupants. D’ailleurs, plusieurs concepts nécessitaient une intervention humaine (ouverture/fermeture de prises d’air, de volets ou de couvertures isolantes, etc.), exigeant une vigilance constante de la part des occupants pour s’adapter aux conditions météorologiques prévalentes d’une part et aux gains internes d’autre part.

En 1988 un nouveau concept a émergé d’une conversation entre les professeurs Bo Adamson de l’Université Lund, en Suède et Wolfgang Feist de l’Institut pour l’Habitat et l’Environnement, en Allemagne. Leur concept a été développé avec de nombreux projets de recherches subventionnés par l’État de Hessen, résultant en un premier immeuble de quatre résidences en rangée construit à Darmstadt (Allemagne) en 1990.

Ce concept a permis de réaliser une économie de chauffage de 90% par rapport aux standards locaux de l’époque. En 1996, M. Feist fondait l’Institut Passivhaus, aussi à Darmstadt.

Une construction « Passivhaus » contraste singulièrement avec ces anciens concepts. Il s’agit d’un standard de construction qui promet un confort inégalé, tant au niveau thermique qu’en termes de qualité de l’air et du niveau de bruit, et ce, sans la moindre intervention humaine, grâce à quelques contrôles électroniques de systèmes mécaniques fiables. L’inertie thermique tant prisée par les concepteurs traditionnels n’est plus tant le résultat de matériaux lourds répartis stratégiquement dans la demeure, mais plutôt le fait d’une étanchéité extrême jumelée à une isolation de l’enveloppe thermique hors du commun.

En plus de permettre ce haut niveau de confort, la maison Passivhaus promet une réduction de 85% des coûts de chauffage d’un édifice par rapport aux exigences Novoclimat, ce qui signifie une charge de chauffage tellement faible qu’un système de chauffage conventionnel est superflu pour ce genre de construction.

Principes de la maison Passivhaus

La conception de la maison Passivhaus est basée sur les six principes suivants :

  1. Une isolation thermique des parois très élevée et des fenêtres de très grande qualité
  2. La suppression des ponts thermiques (lien vers poutre et pontthermique)
  3. Une excellente étanchéité à l’air
  4. Une ventilation double flux avec récupération de chaleur
  5. Une captation optimisée (mais passive) de l’énergie solaire et des calories du sol
  6. Une consommation d’énergie limitée pour les appareils ménagers.

 

 Définition technique d’une maison Passivhaus

Une maison Passivhaus requiert à la fois des composants ayant une performance très élevée et beaucoup de soins durant la phase de construction. Ces composants devraient normalement répondre aux exigences suivantes :

  • Les éléments de l’enveloppe externe doivent avoir un facteur U inférieur à 0,15 W/(m2K) (facteur R supérieur à 37,8).
  • L’enveloppe doit être réalisée sans ponts thermiques.
  • L’étanchéité de l’enveloppe doit être vérifiée par un test d’infiltrométrie et les fuites d’air ne doivent pas excéder 0,6 CAH sous une pression de 50 Pa (dans les deux directions).
  • Tout le vitrage doit avoir un facteur U inférieur à 0,8 W/(m2K) (facteur R supérieur à 7,1) et un Coefficient de Gain de Chaleur Solaire (CGCS – en anglais SHGC) minimal de 50%.
  • Les fenêtres doivent avoir un facteur U total (incluant cadre, espaceurs et jonctions) de 0,8 W/(m2K) (facteur R supérieur à 7,1).
  • Le système de ventilation doit avoir une efficacité de récupération de chaleur d’au moins 75% et une consommation électrique de moins de 0,45 Wh/m3 de volume d’air fourni.
  • Les systèmes de génération et distribution d’eau chaude utilisés doivent engendrer des pertes de chaleur minimes.
  • Une utilisation très efficace de l’électricité de la maisonnée est essentielle.
 
 

Le bilan carbone de Cosibois

Le bilan carbone est une marque déposée par l’ADEME et dont l’auteur est Jean-Marc Janovici.

Il s’agit d’un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, établi selon des règles publiques très précises.
Le bilan carbone s’appuie sur le constat suivant : « toute activité humaine, quelle qu’elle soit, engendre directement ou indirectement des émissions de gaz à effet de serre ». Partant de cet état de fait, toute entreprise, activité administrative ou associative est à même de se soucier des émissions que son activité engendre. Le bilan carbone est une expression nouvelle, mais qui est passé dans le langage courant avec une surprenante fulgurance.

Les maisons à ossature bois et le bilan carbone

Une maison à ossature bois, un choix environnemental

Construire en bois permet de stocker du carbone !

Exemple :

Le CO² stocké dans la structure d’une maison à ossature bois permet de neutraliser les émissions annuelles de CO² de 5 voitures.

Ainsi, en construisant en bois, vous aurez le plaisir de vivre dans une maison différente, confortable et économique en énergie tout en ayant la satisfaction d’apporter votre « pierre » à la lutte contre l’effet de serre.

Une maison à ossature bois, un choix écologique

Les bois utilisés sont issus de forêts gérées durablement sous éco certification : PEFC.

La certification PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières)
garantit au consommateur que le bois qu’il achète provient de forêts gérées durablement
.

L’énergie dépensée pour produire, acheminer et transformer 1m3 de bois est nettement inférieure à tous les autres matériaux de construction.
Les traitements de préservations répondent à des normes précises et sont soumis à des contrôles systématiques.
Ce matériau est issu de la plus pure des croissances : de l’air, de l’eau et du soleil.

 
 

La maison Eco, la maison BBC

Définition du Bâtiment basse consommation (BBC)

Le terme bâtiment de basse consommation (BBC) désigne un bâtiment pour lequel la consommation énergétique nécessitée pour le chauffer et le climatiser est notoirement diminuée par rapport à des habitations standards.

Constructeur de maisons passives ou BBC en bois sur Lyon

Lors de la conception de la première Maison Cosibois pour RT 2012, nos architectes ont travaillé main dans la main avec nos ingénieurs en génie thermique du bâtiment avec un objectif prioritaire: construire une maison basse consommation en ossature bois offrant le meilleur rapport qualité/prix sans compromis sur la qualité et la durabilité.

Les maisons BBC sont les maisons de demain. Cosibois s’engage à vous construire votre maison BBC sur Lyon et sa région (Rhône-Alpes)